ALERTE !!! SALAH HAMOURI Kidnappé de nouveau ce 30 Juin à Jerusalem

Ce mardi 30 juin, alors qu’il se rendait à Jérusalem pour effectuer un test coronavirus (obligatoire) pour prendre l’avion samedi 4 juillet, pour se rendre en France, Salah Hamouri a été arrêté dans un centre médical par les autorités israéliennes.

Il a été conduit au centre d’interrogatoire de la Moskobiyeh, à Jérusalem. Le motif de son arrestation ne lui pas été communiqué.

Déjà en août 2017, Salah Hamouri avait été arrêté quelques jours avant un voyage prévu en France pour y retrouver sa femme et son fils et il avait alors purgé treize mois de détention administrative, sans peine ni jugement ni la moindre accusation prouvée.

Cela suffit amplement !

Son comité de soutien, sa famille, ses amis et collègues en appellent solennellement aux autorités françaises pour qu’elles agissent immédiatement et fortement pour obtenir la libération immédiate et sans conditions de notre concitoyen qui a droit à la liberté de circulation.

URGENTagissez pour la libération de Salah

https://www.france-palestine.org/URGENT-Agissez-pour-la-liberation-de-Salah-Hamouri

IL FAUT AGIR au plus vite en écrivant aussi à :

patrick.marsaa-poey@diplomatie.gouv.fr

 

REGARDER: Une nuit noire à Wadi al-Hummus

Cette semaine, la police et les soldats israéliens ont démoli des dizaines d’appartements de familles palestiniennes dans une zone censée être entièrement sous contrôle palestinien. Les réalisateurs Yuval Abraham et Rachel Shor sont restés avec l’une de ces familles pendant les démolitions pour raconter leur histoire.

Les familles de Wadi al-Hummus ont construit leurs maisons avec toutes les autorisations nécessaires délivrées par les autorités palestiniennes. Israël a quand même décidé de les démolir, affirmant que même s’ils se trouvaient entièrement dans une zone de la Cisjordanie contrôlée par les Palestiniens, l’emplacement de ces maisons constituait une menace pour la sécurité.

Source : https://972mag.com/video-wadi-al-hummus-home-demolition/142486/

Conquérir et diviser : une présentation interactive réalisée par B'Tselem

La destruction de l’espace palestinien par Israël

Ne manquez pas de consulter cette présentation de la destruction de l’espace palestinien au profit des colons et de l’épuration ethnique, réalisée par l’ONG israélienne de défense des Droits de l’Homme B’Tselem (disponible en Anglais, Arabe et Hébreu)

Israël confisque 51 000 dunams de la vallée du Jourdain

TUBAS (Ma’an) – Les autorités israéliennes ont confisqué 51 000 dunams  (5100 Hectares) et isolé cinq villages de la vallée du Jourdain, au nord de la Cisjordanie occupée, a rapporté un responsable du dossier des colonies de peuplement israéliennes auprès de l’Autorité palestinienne.

Mutaz Bisharat a déclaré à la radio Voix de la Palestine que les autorités israéliennes avaient confisqué 51 000 dounams, isolé cinq villages et pris le contrôle de sources d’eau, de machines agricoles et de cellules solaires. Bisharat a ajouté que la politique israélienne était très claire en isolant les villages du district de Tubas, soulignant que ces zones étaient considérées comme des zones militaires fermées interdisant à leurs propriétaires d’entrer sans permis délivré par Israël.

Il a souligné qu’Israël avait pour objectif d’expulser les Palestiniens de la zone dans le cadre de son plan visant à s’emparer de la région de la vallée du Jourdain. La vallée du Jourdain représente un tiers de la Cisjordanie occupée, avec 88% de ses terres classées dans la zone C – sous le contrôle total de l’armée israélienne.

Les organisations internationales de défense des droits considèrent la poursuite de la campagne israélienne contre les Palestiniens dans la vallée du Jourdain, qu’il s’agisse de confiscations, de démolitions ou d’expulsions sous prétexte de la tenue d’exercices militaires, comme une violation du droit international humanitaire.

Depuis le début de l’occupation de la Cisjordanie en 1967, Israël a confisqué des centaines de milliers de dunams en les déclarant “terre d’Etat”. En 1968, les autorités israéliennes ont interdit aux Palestiniens d’enregistrer leurs terres et ont par la suite tiré parti du taux d’enregistrement foncier auparavant faible pour confisquer des zones actuellement ou précédemment utilisées par les habitants mais non enregistrées comme telles. Les terres confisquées sont ensuite utilisées pour construire des colonies exclusivement juives, tandis que la confiscation ultérieure utilise souvent le prétexte de la sécurité des colonies.

Publié par Ma”an News Agency

Israël va imposer un bouclage général sur la Cisjordanie et Gaza

BETHLEHEM (Ma’an) – Les autorités israéliennes ont déclaré qu’un bouclage générale serait imposée à la Cisjordanie occupée et à la bande de Gaza à compter de minuit lundi et jusqu’à minuit mercredi, alors que les Israéliens se préprent à se rendre aux urnes.

En outre, les points de contrôle et les points de passage en Cisjordanie et à Gaza seront bouclés et l’entrée en Israël réservée aux détenteurs de permis délivrés par Israël sera interdite, à l’exception des cas humanitaires et médicaux.
Ces restrictions affectent les moyens de subsistance de dizaines de milliers de Palestiniens. La pauvreté débilitante et le manque d’emploi poussent de nombreux travailleurs de la Cisjordanie occupée à aller en Israël à la recherche d’un travail. L’imposition de bouclages sur le territoire palestinien par Israël compromet gravement les moyens de subsistance de centaines de milliers de Palestiniens qui dépendent de l’entrée en Israël ou de ses colonies de peuplement illégales pour trouver un emploi. Pendant ce temps, la majorité des plus de 2 millions de Palestiniens de la bande de Gaza sont enfermés à l’intérieur de l’enclave côtière en raison d’un blocus militaire de plus de dix ans imposé par Israël et maintenu par l’Égypte à la frontière sud.