REGARDER: Une nuit noire à Wadi al-Hummus

Cette semaine, la police et les soldats israéliens ont démoli des dizaines d’appartements de familles palestiniennes dans une zone censée être entièrement sous contrôle palestinien. Les réalisateurs Yuval Abraham et Rachel Shor sont restés avec l’une de ces familles pendant les démolitions pour raconter leur histoire.

Les familles de Wadi al-Hummus ont construit leurs maisons avec toutes les autorisations nécessaires délivrées par les autorités palestiniennes. Israël a quand même décidé de les démolir, affirmant que même s’ils se trouvaient entièrement dans une zone de la Cisjordanie contrôlée par les Palestiniens, l’emplacement de ces maisons constituait une menace pour la sécurité.

Source : https://972mag.com/video-wadi-al-hummus-home-demolition/142486/

Conquérir et diviser : une présentation interactive réalisée par B'Tselem

La destruction de l’espace palestinien par Israël

Ne manquez pas de consulter cette présentation de la destruction de l’espace palestinien au profit des colons et de l’épuration ethnique, réalisée par l’ONG israélienne de défense des Droits de l’Homme B’Tselem (disponible en Anglais, Arabe et Hébreu)

Israël confisque 51 000 dunams de la vallée du Jourdain

TUBAS (Ma’an) – Les autorités israéliennes ont confisqué 51 000 dunams  (5100 Hectares) et isolé cinq villages de la vallée du Jourdain, au nord de la Cisjordanie occupée, a rapporté un responsable du dossier des colonies de peuplement israéliennes auprès de l’Autorité palestinienne.

Mutaz Bisharat a déclaré à la radio Voix de la Palestine que les autorités israéliennes avaient confisqué 51 000 dounams, isolé cinq villages et pris le contrôle de sources d’eau, de machines agricoles et de cellules solaires. Bisharat a ajouté que la politique israélienne était très claire en isolant les villages du district de Tubas, soulignant que ces zones étaient considérées comme des zones militaires fermées interdisant à leurs propriétaires d’entrer sans permis délivré par Israël.

Il a souligné qu’Israël avait pour objectif d’expulser les Palestiniens de la zone dans le cadre de son plan visant à s’emparer de la région de la vallée du Jourdain. La vallée du Jourdain représente un tiers de la Cisjordanie occupée, avec 88% de ses terres classées dans la zone C – sous le contrôle total de l’armée israélienne.

Les organisations internationales de défense des droits considèrent la poursuite de la campagne israélienne contre les Palestiniens dans la vallée du Jourdain, qu’il s’agisse de confiscations, de démolitions ou d’expulsions sous prétexte de la tenue d’exercices militaires, comme une violation du droit international humanitaire.

Depuis le début de l’occupation de la Cisjordanie en 1967, Israël a confisqué des centaines de milliers de dunams en les déclarant “terre d’Etat”. En 1968, les autorités israéliennes ont interdit aux Palestiniens d’enregistrer leurs terres et ont par la suite tiré parti du taux d’enregistrement foncier auparavant faible pour confisquer des zones actuellement ou précédemment utilisées par les habitants mais non enregistrées comme telles. Les terres confisquées sont ensuite utilisées pour construire des colonies exclusivement juives, tandis que la confiscation ultérieure utilise souvent le prétexte de la sécurité des colonies.

Publié par Ma”an News Agency

Israël va imposer un bouclage général sur la Cisjordanie et Gaza

BETHLEHEM (Ma’an) – Les autorités israéliennes ont déclaré qu’un bouclage générale serait imposée à la Cisjordanie occupée et à la bande de Gaza à compter de minuit lundi et jusqu’à minuit mercredi, alors que les Israéliens se préprent à se rendre aux urnes.

En outre, les points de contrôle et les points de passage en Cisjordanie et à Gaza seront bouclés et l’entrée en Israël réservée aux détenteurs de permis délivrés par Israël sera interdite, à l’exception des cas humanitaires et médicaux.
Ces restrictions affectent les moyens de subsistance de dizaines de milliers de Palestiniens. La pauvreté débilitante et le manque d’emploi poussent de nombreux travailleurs de la Cisjordanie occupée à aller en Israël à la recherche d’un travail. L’imposition de bouclages sur le territoire palestinien par Israël compromet gravement les moyens de subsistance de centaines de milliers de Palestiniens qui dépendent de l’entrée en Israël ou de ses colonies de peuplement illégales pour trouver un emploi. Pendant ce temps, la majorité des plus de 2 millions de Palestiniens de la bande de Gaza sont enfermés à l’intérieur de l’enclave côtière en raison d’un blocus militaire de plus de dix ans imposé par Israël et maintenu par l’Égypte à la frontière sud.

En vidéo - Des élèves blessés alors que les forces israéliennes tirent des gaz lacrymogènes dans une école à Hébron

HEBRON (Ma’an) – Des dizaines de bombes lacrymogènes ont été tirées par les forces israéliennes sur des élèves palestiniens dans une école élémentaire de Hébron, au sud de la Cisjordanie occupée, ce dimanche matin.

Selon Adnan Daana, directeur de l’école, des dizaines d’élèves et de membres du personnel de l’école ont été victimes d’une grave inhalation de gaz lacrymogène. Les forces israéliennes ont fait irruption dans l’école et ont tiré à plusieurs reprises des gaz lacrymogènes dans la cour.

Daana a confirmé que plusieurs des étudiants affectés avaient été emmenés dans un hôpital voisin pour y recevoir les soins médicaux nécessaires.

Environ 370 élèves étaient présents à l’école au moment du raid, ce qui a semé la panique et perturbé les cours.

Khalil Erfaiyeh, secrétaire de l’école, a déclaré que les forces israéliennes et les colons, en plus de soumettre les élèves à des fouilles corporelles harcelaient régulièrement ceux-ci alors qu’ils se rendent à l’école ou à la maison.

Plus de 11 écoles palestiniennes dans le district de Hébron ont signalé un certain nombre de violations commises par les forces israéliennes contre des élèves et le personnel scolaire.

L’ONU a documenté 111 attaques israéliennes contre l’éducation en Cisjordanie, qui ont touché plus de 19 000 enfants au cours des quatre derniers mois de 2018.

La documentation de l’ONU identifie les attaques israéliennes comme des “incidents d’ingérence dans les écoles commis par les forces israéliennes”, notamment des “menaces de démolition, des affrontements sur le chemin de l’école entre  les forces de sécurité et les élèves, des enseignants arrêtés aux points de contrôle et des actions violentes des forces israéliennes ainsi qu’à “certaines occasions par des colons. ”

Des responsables de l’ONU ont déclaré: “Plus de la moitié des incidents vérifiés impliquaient des tirs à balles réelles, des gaz lacrymogènes et des grenades incapacitantes lancés dans ou à proximité d’écoles par les forces israéliennes, ce qui avait des conséquences sur la prestation de services d’éducation ou occasionnait des blessures aux élèves.”

شــاهد | الاعتداء من جديد على مدرسة الخليل الاساسية ..

#شــاهد | الاعتداء من جديد على مدرسة الخليل الاساسية .. من قبل جنود الاحتلال

Publiée par ‎وعود مسيمي – Journalist‎ sur Samedi 6 avril 2019