voir notre page facebook fil RSS

Accueil du site > Nos actions > Boycott

BDS Mode d’emploi

samedi 29 octobre 2011

Israël contourne les règles imposées par les accords d’association qu’il a signés avec l’Union Européenne, en commercialisant sous le label « product of Israël », des produits fabriqués ou cultivés dans les colonies illégalement implantées dans les territoires occupés !

Près de 70% des exportations réalisées par AGREXCO / CARMEL sous le label « Product of Israel »proviennent en réalité des colonies, tout particulièrement celles qui sont implantées dans la vallée du Jourdain. La garantie d’origine étant délibérément faussée, cela constitue une atteinte au Code Français du Commerce, qui interdit la falsification de « règles d’origine » des produits.

Ainsi, n’est-il pas parfaitement légitime de dénoncer cette pratique et d’encourager au boycott de ces produits ?

JPEG - 112.1 ko
Sodastream
Les gazeificateurs SODASTREAM, que l’on trouve dans toutes les grandes chaînes de magasins, sont fabriqués dans la colonie de Mishor Adumim, une des plus grandes colonies illégalement installées en Territoire Palestinien, à l’est de Jérusalem

Un produit est considéré comme « produit des colonies », dans deux cas de figure :

JPEG - 19.2 ko
BRITA
La société BRITA est bien connue pour ses systèmes de filtration d’eau. Ce que l’o, sait moins, c’est qu’elle est l’importatrice des produits SODASTREAM, fabriqués dans des colonies israëliennes situées en territoire palestinien
  • Le produit en vente dans le magasin ciblé en France, est produit dans une unité de production localisée dans une colonie en Cisjordanie : c’est le cas de Soda Club et BRITA (Mishor Adumim) et de la ligne de produits AHAVA (Mizpe Shalem).
  • Le produit en vente dans le magasin ciblé en France, est commercialisé par une entreprise qui fabrique ou achète cette catégorie de produits dans des colonies en Cisjordanie : c’est le cas d’Agrexco

Ces pratiques basées sur ce qu’il faut bien qualifier de désinformation, entrent en contravention avec la Directive européenne défendant les consommateurs en les préservant de la fraude à l’origine. Il s’agit de l’article 6 de la « Directive 2005/29/CE du parlement européen et du Conseil du 11 mai 2005 relative aux pratiques commerciales déloyales des entreprises vis-à-vis des consommateurs ». Cette directive est relayée dans notre droit national qui condamne les pratiques commerciales trompeuses créant une confusion ou reposant sur des allégations ou présentations fausses ou de nature à induire le consommateur en erreur.

BDS : mode d’emploi

JPEG - 94.1 ko
Boycott dattes israëliennes
Dans cette opération, une des grandes difficultés est d’identifier les marchandises produites en territoires occupés

Le congrès de l’AFPS s’est prononcé en mai 2009 «  pour une pleine implication des groupes locaux dans la campagne BDS  » et le conseil national a précisé le cadrage des actions de boycott – produits, avec la préoccupation d’élargir le mouvement et de se prémunir autant que possible contre les actions juridiques. Lien vers la déclaration du CN du 28/03/2010. Ainsi, le comité rennais réfléchit à des actions collectives et d’envergure sur notre département. Si cet axe de travail vous intéresse, prenez contact avec nous pour rejoindre ce groupe de travail.

LISTE DES PRODUITS A BOYCOTTER {PDF} Ce que chacun peut faire à titre individuel
À titre personnel, vous pouvez déjà "ouvrir l’oeil" et bannir de vos courses les produits visés dans le document Annexe 1.

Et puis, rien ne vous interdit de demander à rencontrer le chef de rayon ou même la direction du magasin pour leur faire part de votre étonnement devant la présence de produits dans leur magasin : après tout, ils feront peut-être remonter l’information à leurs supérieurs !

Aller plus loin

JPEG - 21 ko
Boycott Israël
L’action BDS n’est pas à confondre avec les appels au boycott total d’Israël

Pour certains intellectuels, le boycott est une erreur stratégique... Une invitation à la réflexion dans l’article de wikipédia consacré à cette opération
Rappelons au passage que la campagne BDS - à la quelle nous souscrivons totalement - s’applique et se limite au boycott des opérations réalisées dans les territoires occupés et présentées sous un label Israêlien. Il ne s’agit pas d’un appel au boycott d’Israël ainsi que certains le pronent, tels Naomie Klein

Vidéo

Quand Edwy Plenel epose les fondements de l’action BDS sur le plateau de Frédéric Taddeï