Palestinian BDS National Committee (BNC) : 18 événements probants de l'impact du BDS en 2018

Voici 18 faits notables montrant les impacts directs et indirects du BDS en 2018. Nous célébrons les progrès extraordinaires accomplis par le mouvement BDS pour les droits des Palestiniens avec votre soutien. Nous exposons les crimes d’Israël et les politiques d’apartheid et mettons en place des pressions pour y mettre fin.

S’il vous plaît faites un don pour nous aider à faire plus dans l’année à venir. Ensemble, nous pouvons et voulons que les mots «liberté, justice et égalité» ne soient plus une aspiration, mais une réalité.

  • Airbnb a décidé de ne plus tirer profit de la plupart des colonies israéliennes illégales établies sur des terres palestiniennes volées. Cela faisait suite à une campagne internationale menée par la coalition #StolenHomes d’organisations affiliées au mouvement BDS pour les droits des Palestiniens et les organisations de défense des droits de l’homme.

  • Ilhan Omar et Rashida Tlaib sont entrés dans l’ histoire en devenant le premier membre américain du Congrès à soutenir publiquement le BDS. Tlaib, la première femme américano-palestinienne élue au Congrès, a également exprimé son soutien à la réduction de l’aide militaire américaine à Israël.

  • Des mobilisations à travers le monde ont convaincu l’équipe nationale de football argentine , dirigée par le capitaine Lionel Messi, d’annuler son match de démonstration avec Israël.

  • La célèbre chanteuse Lana Del Rey est devenue l’une des 19 artistes à se retirer du festival Meteor en Israël, après que des milliers de fans et de militants du monde entier l’aient exhortée à respecter les lignes rouges palestiniennes. Shakira et Lorde faisaient partie des autres artistes ayant annulé leurs concerts en Israël cette année. Plus de 100 DJs et artistes de musique électronique ont rejoint le boycott culturel d’Israël sous #DJsForPalestine.

  • Le Congrès chilien a voté massivement pour interdire les produits des colonies israéliennes illégales construites sur des terres palestiniennes volées.

  • Les principales organisations du mouvement des femmes indiennes , représentant plus de 10 millions de femmes, ont endossé le mouvement BDS et demandé la libération de tous les enfants prisonniers palestiniens.

  • Amnesty International a appelé à un embargo sur les armes à l’encontre d’Israël . Il a critiqué les États-Unis et l’Union européenne pour leurs accords militaires avec Israël et les a tenus pour responsables du «soutien à des violations massives» des droits de l’homme des Palestiniens.

  • Le parti travailliste britannique a récemment voté en faveur du gel des ventes d’armes à Israël. En Irlande, un ministre d’État et 50 législateurs irlandais ont appelé l’Irlande à cesser d’armer Israël. Plus tôt, Dublin était devenue la première capitale européenne à soutenir le BDS pour les droits des Palestiniens. En Écosse , le fonds de pension Falkirk s’est retiré de la banque Hapoalim, devenant ainsi le premier fonds de pension des collectivités locales au Royaume-Uni à se séparer d’une société complice des violations des droits des Palestiniens par Israël.

  • Des parlementaires espagnols et portugais ont pris position pour les droits des Palestiniens et dénoncé les crimes de guerre israéliens et la “Loi sur l’état-nation juif”. Plusieurs villes d’Italie et de l’État espagnol ont appelé à un embargo sur les armes à l’encontre d’Israël.

  • Le Mouvement pour les vies noires a publié une puissante déclaration de solidarité avec le peuple palestinien et a appelé les États-Unis à mettre un terme à son aide militaire annuelle de 38 milliards de dollars à Israël. La ville de Northampton et l’État du Vermont se sont tous deux retirés d’un camp d’entraînement prévu par la police américaine pour apprendre les techniques de l’armée israélienne.

  • Quarante organisations internationales juives pour la justice sociale ont reconnu que le mouvement BDS pour les droits des Palestiniens avait démontré son engagement à «lutter contre l’antisémitisme et toutes les formes de racisme et de bigoterie». Elles ont condamné les tentatives d’étouffement de la critique de la politique israélienne.

  • Le professeur George P. Smith, lauréat du prix Nobel de chimie en 2018 , a exprimé son soutien au mouvement BDS et à la réduction de l’aide militaire américaine à Israël.

  • Adidas a cessé de parrainer la Fédération israélienne de football (IFA) , qui comprend des équipes basées dans des colonies de peuplement illégales construites sur des terres palestiniennes volées, à la suite d’appels lancés par plus de 130 clubs sportifs palestiniens.

  • Des syndicalistes et des défenseurs des droits de l’homme en Tunisie et dans le monde arabe ont forcé la compagnie maritime israélienne Zim à suspendre ses liaisons vers la Tunisie.

  • La Fédération canadienne des étudiantes et étudiants , représentant plus de 500 000 étudiants, vient de voter lors de son assemblée générale annuelle pour soutenir le mouvement BDS.

  • Leeds est devenue la première université britannique à se départir des entreprises impliquées dans le commerce des armes par Israël, à la suite d’une campagne du BDS menée par des activistes de la solidarité palestinienne. L’université a désinvesti plus de 1,2 million de dollars de participations dans des sociétés qui vendent du matériel militaire à Israël.

  • Les Quakers sont devenus la première église au Royaume-Uni à dire qu’ils “n’investiront dans aucune société profitant de l’occupation militaire [israélienne]”. Récemment, plusieurs églises américaines ont également voté en faveur du désinvestissement d’entreprises israéliennes et internationales complices des violations par Israël des droits de l’homme à l’encontre des Palestiniens.

  • En Afrique du Sud , Nkosi Zwelivelile Mandela, membre du parlement et petit-fils de Nelson Mandela, a affirmé le rôle crucial joué par BDS pour mettre fin à l’apartheid israélien.

30 décembre 2018
Publié par
AFPS - Comité rennais
9-11 rue de Flandres
35000 - Rennes
02 23 30 26 93