Tout le monde peut agir contre la banalisation de l'apartheid israélien !

Une initiative d’une habitante de Rennes contre la tenue de l’Eurovision à Jérusalem (mail reçu aujourd’hui par notre association)

Bonjour,
En passant, je lisais l’info que Chimène Badi et Emmanuel Moire sont candidats à l’Eurovision 2019. Je ne connais pas ces artistes mais ils semblent être les plus connus parmi les candidats. On devrait leur demander de renoncer publiquement à cette candidature.
J’ai écrit ce texte à Emmanuel Moire. Chacun pourrait lui envoyer sur son facebook ou twitter :

https://fr-fr.facebook.com/emoire.fancluboff/

Monsieur Moire,

Vous êtes candidat à l’Eurovision 2019 qui doit se tenir à Tel Aviv en Israël. Vous qui chantez l’amour et le respect de chacun dans son intégrité, vous ne pouvez ignorer que l’état d’Israël viole impunément depuis des décennies le droit international.

L’état d’Israël occupe les territoires volés aux Palestiniens, empêche les réfugiés de rentrer chez eux, les contraints à vivre dans des conditions indignes et massacre des civils qui manifestent pacifiquement.

Vous ne pouvez ignorer que depuis plus de 10 ans, les habitants et les réfugiés de Gaza sont soumis à un blocus total de la part de l’état d’Israël et qu’ils survivent dans des conditions misérables : 4h d’électricité par jour, de moins en moins d’eau potable, l’impossibilité d’importer des matériaux nécessaires à la reconstruction de leurs habitations détruites par l’armée israélienne, un manque croissant de matériel médical et de médicaments…

Vous ne pouvez ignorer que l’état d’Israël a érigé un mur de séparation long de 800 kilomètres, empiétant sur les terres palestiniennes et enfermant la population palestinienne en Cisjordanie et à Gaza, les privant de la liberté de circuler pourtant inscrite dans la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Depuis le mois de juillet 2018, le législateur a formalisé l’apartheid dans les lois fondamentales d’Israël, avec la « loi de l’État nation juif », qui confère un mandat constitutionnel de discrimination raciale contre les Palestiniens.

Dans le même temps, le régime d’apartheid d’Israël s’efforce de présenter un visage plus agréable d’Israël en utilisant l’art pour blanchir des décennies d’oppression et de dépossession des Palestiniens.

Au nom du peuple palestinien, je vous demande, Monsieur Moire, de renoncer à être candidat à l’Eurovision 2019 et de le faire savoir publiquement. Vous qui chantez l’amour et le respect de chaque être, refusez d’être complice de l’Apartheid.

Vous pouvez l’adapter à Chimène Badi. Mais il faudrait trouver la bonne adresse pour qu’elle le reçoive !

09 décembre 2018
Publié par
AFPS - Comité rennais
9-11 rue de Flandres
35000 - Rennes
02 23 30 26 93