Gaza : écrivez au Ministre de l’Europe et des Affaires Étrangères !

Un projet de résolution sur Gaza (dont nous n’avons pas encore le texte complet) a été négocié entre les États-Unis et les États membres de l’Union européenne, dont la France. Même s’il comporte une mention bien timide au droit international et aux résolutions de l’ONU, il s’aligne sur les positions des États-Unis et d’Israël : il condamne les tirs de roquettes par le Hamas en les sortant du contexte de l’agression israélienne du 10 novembre, ignore le blocus de la Bande de Gaza et les bombardements continuels qu’elle subit, dénigre les Marches du retour sans condamner les tirs de l’armée israélienne contre les manifestants non armés. Entre les F16 qui bombardent Gaza et les cerfs-volants incendiaires palestiniens, il choisit de condamner les cerfs-volants ! Entre les manifestants pacifiques palestiniens et les snipers de l’armée israélienne qui tirent sur eux, il préfère dénigrer les manifestants des Marches du retour !

>>Appel à action : Écrivez à M. Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères :

“Monsieur le Ministre,
La France ne peut pas, ne doit pas, voter une résolution des Nations-unies sur Gaza qui feint d’ignorer le blocus et les bombardements que subit la population de Gaza, et dénigre l’action pacifique de ses habitants par les Marches du retour. “


Lettre ouverte de l’AFPS

Paris, le 3 décembre 2018

Monsieur Jean-Yves Le Drian
Ministre de l’Europe
et des Affaires Étrangères
37, Quai d’Orsay
75351 PARIS CEDEX 07

Objet : Position de la France sur le projet de résolution des États-Unis à l’ONU sur Gaza (lettre ouverte)

Monsieur le Ministre,

Nous sommes alertés par des informations, reprenant une dépêche de l’AFP, qui font état d’un soutien des 28 pays de l’Union européenne, dont la France, à une résolution sur la situation à Gaza qui serait prochainement présentée par les États-Unis à l’Assemblée Générale de l’ONU.

D’après ces informations, cette résolution condamnerait les tirs de roquette intervenus le 11 novembre sans citer l’agression israélienne qui les a provoqués, une incursion des services secrets israéliens qui n’ont pas hésité à tirer sur les policiers palestiniens qui étaient en train de les démasquer. Une incursion protégée par des bombardements massifs de ce secteur de la Bande de Gaza, qui a fait 7 tués et de nombreuses destructions du côté palestinien, et causé la mort d’un officier des services secrets israéliens.

Toujours d’après nos informations, cette résolution condamnerait les tirs de roquettes (effectivement indiscriminés) et même les cerfs-volants enflammés sans condamner ce qui les provoque : un blocus destructeur et inhumain qui dure depuis plus de 11 ans, les bombardements de Gaza par les F16 israéliens, qui provoquent morts et destructions, dont la destruction du centre culturel Saïd al-Mishal en août dernier, et les tirs de l’armée israélienne qui ont fait 220 morts et des milliers d’estropiés à vie parmi les manifestants pacifiques des Marches du retour. Le texte proposé irait jusqu’à suggérer que ces marches de protestation sont le résultat d’incitations à la violence de la part du Hamas qui mettent la vie de civils en danger…

Quand des cerfs-volants viennent s’opposer aux F16, aux tirs contre des civils désarmés et à un blocus inhumain et destructeur, les États-Unis voudraient que l’ONU condamne… les cerfs-volants !!

Notons que ce projet de résolution, qui cible aussi deux partis palestiniens, le Hamas et le Jihad islamique, en les assimilant au terrorisme, est condamné même par le Fatah quels que soient les conflits qui l’opposent à ces deux partis.

Monsieur le Ministre, il n’est pas possible que la France vote pour une telle résolution. Nous vous demandons de nous rassurer de toute urgence sur ce point.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de notre très haute considération.

Bertrand Heilbronn
Président de l’Association France Palestine Solidarité

04 décembre 2018
Publié par
AFPS - Comité rennais
9-11 rue de Flandres
35000 - Rennes
02 23 30 26 93